Fuzeta va marquer 2018 : un premier aperçu avec What We’ve Drawn, son nouvel EP

Chronique

Le clan Fuzeta (trois frères et leur meilleur ami), lauréat du Prix Société Ricard Live Music 2015, sortira son très attendu premier album en septembre 2018. En attendant, c’est un tout nouvel EP intitulé What We’ve Drawn que le groupe vous propose de découvrir.

Après Dive en 2015 puis Pavilhaão Chinês en 2016, Fuzeta revient donc avec quatre nouveaux titres illustrant leur dernière mue et le chemin parcouru depuis la création du groupe en 2014. Le groupe, qui nous a auparavant habitués aux guitares puissantes et stellaires, opte ici pour une approche plus pop nous donnant un avant-goût de leur premier album.

Après nous avoir fait traverser la brume bretonne, Fuzeta nous emmène cette fois sur les plages du sud de la Bretagne : plus lumineux, tout en conservant une véritable fraîcheur, What We’ve Drawn souligne la sensibilité du groupe. On y découvre un son chaud et analogique offrant une profondeur de champ magnifique qui met en valeur chaque instrument et chaque ligne mélodique. C’est un EP où l’on respire. Les morceaux ont beau être tout aussi denses que par le passé, ils dégagent une impression immédiate de légèreté et de bien-être, confer « Anywhere You Gonna Go ».

Photo de Rod dans le cadre du Prix Société Ricard Live Music 2015

Sans oublier ses influences post-rock, le groupe lorgne du côté des grands noms de la pop moderne comme Grizzly Bear. Bien qu’instantanément touchantes, les chansons, « What We’ve Drawn » en tête, n’en sont pas moins complexes et subtilement orchestrées. Contrairement à ses performances live, Fuzeta ne fonctionne pas ici à l’intuition. Tout est savamment étudié et millimétré pour un résultat qui impressionne par sa maturité et son songwriting (« I Could Never Follow You »).

« Summer Calls Like A Symphony », le dernier titre, est une ballade folk à la fois mélancolique et enthousiasmante qui synthétise parfaitement ce disque.

Enfin la sortie de l’EP s’accompagne de celle du clip de « What We’ve Drawn », réalisé, comme celui de « Dive » par Mathieu Ezan : une très belle vidéo où les évènements se télescopent à travers les âges, jouant intelligemment la carte de la nostalgie.

À propos de l'auteur :
Benjamin
Benjamin

Cofondateur de Playlist Society (revue culturelle et maison d'édition), Benjamin est le responsable éditorial de Société Ricard Live Music depuis 2008. En 2015, il a publié "Le renoncement de Howard Devoto", une bio-fiction, à la gloire du fondateur des Buzzcocks et de Magazine, qui retrace la genèse du mouvement punk en Angleterre.

Voir ses articles