6 sessions live avec FUZETA en 48h ! Episode 1 : « Sunset »

Le prix

A peine une semaine après avoir été fait de Fuzeta le lauréat du Prix Ricard S.A Live Music 2015, nous avons décidé de réunir la team Rocket de la session live, à savoir Maître Rod Maurice à la vidéo et Master Romain Della Valle à la prise son, pour filmer 6 morceaux du groupe en 48h dans leur Morbihan natal… Bester Langs ayant déclaré forfait pour ce week-end, c’est Rod qui se colle aux textes !

 

Photo: Rod Maurice
Photo: Rod Maurice

Après Fuzeta dans « j’irai filmer chez vous », après « Fuzeta se paie le Café de la Danse », voici le 1er volet du nouvel épisode « Fuzeta et la magie de la Bretagne ».

20 février. 9h.

Dès le matin, à St Malo, le ton était donné : la magnifique Fanny Agostini (présentatrice météo à BFTM TV), qui n’avait sans doute jamais vu une vraie marée de sa vie, se faisait tacler merveilleusement par une vague à la cale de Rochebonne (buzz assuré !) ; rien de tel qu’un événement de cet acabit pour pressentir l’inéluctable : en me rendant du côté du Morbihan, des choses merveilleuses allaient se produire également. Attends mec, le coup de « La Bretagne ça vous gagne » c’est plus qu’un slogan : c’est la vérité, la vraie vie.

20 février. 16h.

Arrivé au cœur de cette Bretagne qui ne m’est pas encore totalement connue, cette Bretagne qui traduit tous ses panneaux dans sa langue natale, jusqu’à inventer des termes que les anciens des temps anciens ne connaissaient pas (genre médiathèque), le poids du monde était sur mes frêles épaules : en effet, Romain a placé cette année la barre très haut niveau prise de son durant notre périple sur la finale du Prix Ricard S.A Live Music … et du coup, j’ai dû me faire violence, et chercher au plus profond de moi-même pour me surpasser sur ce plan : et rien de tel que de filmer un titre en acoustique, en bord de mer déchaînée, avec un vent tonitruant, des vagues assassines en arrière plan se fracassant sur le majestueux Fort Bloqué (un grand merci au passage à la ville de Ploemeur et de Guidel), pour enregistrer en live SUNSET (titre déjà interprété lors de la finale du Prix à l’UBU). De menaçants nuages chaotiques envahissaient les cieux plus tourmentés que jamais, et caresser l’espoir de voir la moindre lueur du Dieu Ra transpercer ce manteau nuageux relevait du fantasme. Or le dit miracle se produisit, digne d’un passage des mystérieuses Cités d’Or quand Esteban, en danger de mort, arrivait toujours à faire apparaître la lueur divine. Ainsi, telle une brèche ouverte rappelant la saison 7 de Dr Who, une légère teinte incandescente envahit l’espace de tournage. Rien de bien extraordinaire certes, mais ce petit ajout chaleureux dans une atmosphère post apocalyptique fit son petit effet.

 

 

Dans une version ultra dépouillée, les gars de Fuzeta se prêtèrent tant bien que mal à l’exercice (la vidéo ne ment pas : les vagues en arrière plan font tout leur possible pour éviter que la prise de son se passe correctement) mais lorsque le groupe se retourna à ma demande pour leur faire comprendre « POURQUOI » il fallait faire ça, les efforts demandés apparurent comme une évidence. Au moment du dérush, le soir, dans notre appartement (bisous à l’équipe de MAPL pour l’accueil 4 étoiles), on lance les pistes une par une, avec une certaine appréhension : à quel point le vent s’est-il engouffré dans les micros. A quel point les fréquences de la houle a pu s’immiscer dans les arpèges. A quel point le Zoom H2N incrusté littéralement dans le tom basse avait pu résister à la violence de certains coups. Et tout s’est très bien passé. Au point que l’on devra même rajouter la musique merveilleuse des vagues qui me caressaient les chaussures, histoire « que ça fasse vrai ».

Ce n’était que le premier jour, et c’était déjà merveilleux. Pis ce fut l’occasion le soir, dans une crêperie dont nous fûmes les seuls clients (!!!) de tester pour la première fois de ma vie, un peu par accident, un peu pour le fun, un peu pour l’éveil des sens, ce mélange audacieux que sappellerio Frites Chantilly. Et bien, ça passe plutôt très bien. Si si :

 

 

« Finalement, Frites + chantilly, c’est validé » Rod – 20/02/2015 à Lorient

 

Une photo publiée par Ricard SA Live Music (@ricard_sa_live) le

 

PS : j’ai également testé le stabilisateur Ronin DJI… et j’ai failli crever : niveau musculature, pour te donner une idée, je suis du niveau de Montgomery Burns. Tu vois le genre. Mais WOW les trucs de ouf que tu peux faire ! (me reste à acheter des muscles pour les 3 sessions à filmer demain !!!).

À propos de l'auteur :
Rod
Rod

Fondateur du site du Hiboo reconnu pour la qualité de ses sessions acoustiques filmées, Rod est non seulement l'un des photographes / vidéastes de référence dans l'hexagone, mais aussi le Martin Scorsese des sessions Société Ricard Live Music depuis 2010.

Voir ses articles

En savoir plus sur FUZETA :